Annulation des suffrages des bureaux n°3 et 4 à Francheville

29 avril 2022
Actualités / Citoyenneté

Déclaration de Michel Rantonnet, maire de Francheville : « Aux côtés des 1287 électeurs qui sont venus voter dans les bureaux n°3 et 4 à Francheville, je déplore sincèrement l’annulation de leur vote ».

En effet, le Conseil Constitutionnel a sanctionné la présence de bulletins blancs à côté des bulletins de vote officiels des deux candidats à l’élection présidentielle, pendant un temps limité.

Le procès-verbal officiel des opérations retrace l’historique de l’incident. Sur les procès-verbaux des 2 bureaux de vote et du procès-verbal centralisateur, la déléguée de liste du candidat Macron a noté que des bulletins blancs étaient positionnés sur une autre table, que la table sur laquelle se trouvaient les bulletins officiels des deux candidats.

La déléguée a demandé aux présidents des bureaux de vote de positionner ces bulletins blancs sur la même table que les bulletins officiels ce qui a été immédiatement refusé.
Les bulletins blancs ont été retirés dès qu’ils ont été constatés.
Ces informations consignées sur les procès-verbaux, ont permis au Conseil Constitutionnel de se déterminer.

Cet acte irresponsable témoigne d’une grave méconnaissance du code électoral de l’intéressée.
Heureusement, cette infraction ne remet pas en cause le résultat de Francheville.
E. Macron est en tête dans tous les bureaux de vote de la ville.
E. Macron a obtenu 77 % des suffrages exprimés dans le bureau de vote 3.
E. Macron a obtenu 80 % des suffrages exprimés dans le bureau de vote 4.

D’autre part, les bulletins blancs représentent 7 % des suffrages exprimés en France, mais ils sont limités à 4 % à Francheville et à 5 % et 4 % dans les bureaux 3 et 4.

Le vote blanc à Francheville est homogène dans les 12 bureaux de vote de Francheville.

Je déplore cette irrégularité regrettable aux côtés des 1287 électeurs qui se sont déplacés dans les 2 bureaux de vote concernés, pour exprimer nos valeurs républicaines et démocratiques.

« La prochaine fois que l’assistante parlementaire du député sortant, déléguée de liste du candidat Macron, demande des bulletins blancs à côté des bulletins officiels, il est préférable qu’elle garde cette idée lumineuse pour elle ».