La vidéo-protection

14 novembre 2017

La vidéoprotection

La vidéo-protection a été mise en service sur la commune au 1er trimestre 2017.

Francheville a obtenu toutes les autorisations pour installer des systèmes de vidéoprotection sur plusieurs sites clés de la commune : un gage de sécurité supplémentaire pour tous les Franchevillois.

Pourquoi de la vidéoprotection à Francheville ?

L’équipe municipale a choisi d’installer ce système de sécurité sur le territoire de Francheville pour plusieurs raisons :

  • Participer activement à la sécurisation collective à travers un maillage du territoire en outils de sûreté tout en renforçant le lien le lien Police Municipale / Gendarmerie Nationale. Le dispositif permet aussi un visionnage ponctuel en temps réel.
  • Pouvoir disposer de preuves par l’image. En effet, le nombre de caméras prévu était insuffisant pour envisager la mise en place d’un C.S.U. (Centre de Supervision Urbain), ainsi il s’agit essentiellement d’une utilisation ponctuelle, avec un pilotage localisé à la Police Municipale.
  • Lutter contre les cambriolages en utilisant les vidéos comme une aide aux enquêtes par visionnage sur réquisition. Les dispositifs servent également à la protection des commerces.
  • Agir pour la tranquillité publique en appliquant les préconisations de l’audit sûreté mais aussi par la dissuasion des actes de malveillance

La mise en oeuvre du Dispositif sur la commune :

La préfecture a donné son accord pour 19 caméras sur 8 sites stratégiques de la commune. Les dispositifs de vidéoprotection sont opérationnels depuis le premier trimestre 2017.

La population est informée de la présence des caméras grâce à des panneaux à l’entrée des sites concernés, mais également par le biais de la Police Municipale.

Un cadre juridique spécifique

Quelle utilisation ?

La loi spécifie précisément l’utilisation des dispositifs de vidéoprotection. Ainsi, ces derniers ne peuvent être employés que dans l’objectif de prévenir une atteinte à la sécurité des biens et des personnes.

Et le respect de la vie privée ?

La vie privée des personnes est garantie par des mesures telles que l’interdiction de visualiser l’intérieur des habitations, l’information aux personnes filmées par l’intermédiaire de panneaux. De plus les bandes vidéo ne sont conservée que pour un mois. Chaque citoyen peut demander à visionner les enregistrements le concernant sur la voie publique.

Qui peut filmer ? Qui décide ?

Seules les autorités publiques sont habilitées à filmer sur le domaine public. Par ailleurs, il faut que le dispositif soit autorisé par le Préfet et qu’une mise à jour de la convention de coordination avec la gendarmerie soit faite.

Vous pourrez trouver la plupart des réponses à vos questions sur le sujet ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2517 de la présence des caméras grâce à des panneaux à l’entrée des sites concernés, mais également par le biais de la Police Municipale.