L’aménagement du seuil de Taffignon

28 mai 2021

Depuis 20 ans, le SAGYRC (Syndicat Intercommunal du Bassin de l'Yzeron), organisme en charge de la gestion et de l’aménagement des cours d'eau du bassin versant de l'Yzeron, travaille en faveur de la continuité écologique dont l’objectif est de favoriser la reproduction et la mobilité des espèces piscicoles ainsi que le transport des sédiments. Actuellement, plus de 15 seuils ont été aménagés sur ce bassin de 150 km². Situé à la limite de Francheville et de Sainte-Foy-Lès-Lyon, derrière le centre commercial, l’ouvrage de Taffignon reste le dernier seuil à aménager du territoire.

Rétablir la continuité écologique

Un seuil est un ouvrage, fixe ou mobile, qui barre tout ou partie le lit mineur d’un cours d’eau. Avec ses 5 mètres de hauteur, le seuil de Taffignon modifie la ligne d’eau et la pente naturelle de la rivière. Un dépôt important de sédiments (comme le sable) s’est formé en amont de l’ouvrage. Cela provoque une disparition des substrats favorables à la vie et à la reproduction des espèces aquatiques tout en les empêchant d’atteindre des espaces plus propices à leur développement.

L’aménagement du seuil de Taffignon permettra de décloisonner le cours d’eau afin de favoriser la remontée piscicole et le transport des sédiments. Le seuil sera détruit et une rampe de 100 mètres (avec une pente de 4%) sera installée. Cette dernière a été conçue en partenariat avec la fédération de pêche du Rhône. En amont du seuil, les murs devront être également protégés, des travaux d’enrochement des berges seront donc nécessaires.

Un aménagement complexe

Selon Luc Lecoeur, technicien de rivière du SAGYRC : « L’aménagement du seuil de Taffignon est l’ouvrage le plus complexe qui nous restait à faire sur le territoire ». En effet, une canalisation, qui transporte les eaux usés et pluviales, vient traverser le seuil de Taffignon. D’une hauteur d’1m80, ce réseau unitaire collecte, dans la région, plus de 80% des eaux usées de l’Yzeron et s’étend jusqu’à la station d’épuration de Pierre-Bénite. Une solution alternative devait être ainsi trouvée pour détruire le seuil tout en maintenant l’usage de cette canalisation. En lien avec la métropole de Lyon, qui a la compétence du traitement des eaux usées, le SAGYRC a donc travaillé sur la création d’un siphon placé sous la rivière avec deux chambres de raccordement de 20 tonnes placées sur les rives droite et gauche du cours d’eau. Une grue de 300 tonnes est venue déposer des éléments des chambres en une nuit au mois d’octobre 2020. Un véritable défi logistique !

Les coulisses du projet

Porté par le SAGYRC, qui est le maître d’ouvrage unique du projet, l’aménagement du seuil de Taffignon représente un coût total d’1 400 000 euros HT. Les travaux ont été financés à hauteur de 80% par l’agence de l’eau. La mise en service effective du siphon est programmée à mi-février 2021. La création de la rampe et la destruction du seuil auront lieu de juin à novembre 2021. Au-delà, les travaux devront être arrêtés à cause de la période de reproduction des poissons. Début juin, le SAGYRC a prévu une pêche électrique de sauvetage afin de préserver les espèces de poisson présentes sur le chantier et ainsi les remettre en amont ou en aval du cours d’eau.

Seuil de Taffignon